>

Généalogie du style Li

Les arts taoistes de la famille Li existent depuis les années 30 en Europe, plus précisément en Angleterre. Chan Kam Li, héritier de la tradition de la famille Li de Wei Hei , dans la province chinoise de Shandong a commencé à transmettre son savoir au sein d' un petit groupe à Londres . ll enseignait le Feng Shou Gong Fu, le Shuai Chiao (lutte chinoise) et le Tai Chi Chuan . Ainsi, ce style de Tai Chi fut un des premiers "styles" à être introduit en Occident.

La première mention écrite de la forme Tai Chi de style Li date de l'année 1860 . Dater l'origine de ce style en tant que tradition ancienne est toutefois encore incertaine . En bref, il y a des similitudes avec le style Wu de Wu Chien Chuan . La famille Li était connue surtout pour ses compétences dans le domaine de la lutte ,Li Chan Kam était lui-même en Chine un combattant célèbre . La propagation du style date de Li Kam Chan en Angleterre.
En 1979, Chee Soo en animant un stage de Tai Chi Chuan à Nantes pose les bases de la découverte du style en France.

Le style de la famille Lee ou Li aurait été créé à l'origine par Ho-Hsieh Lee. La forme originale comprenait seulement huit mouvements, ces mêmes mouvements existent encore dans la forme actuelle , qui comprend aujourd'hui 140 mouvements structurés dans 42 séquences . L'école LEE vient d'un village nommé Wei Hei Wei , sur la côte Est de Chine Centrale à 300 kilomètres de Pékin.

Wei Hei Wei

Transmission du style LI

HO HSIEH LEE vivait avec sa famille à l' extérieur de Beijing (Pékin). Plus tard , il déplaça sa famille à Wei Hei Wei , un village de pêcheurs à 300 kilomètres à l'Est de Beijing, demeurant là jusqu'en 1934.La famille Lee pratiquait ensemble , les parents apprennant à leurs enfants. Les trois derniers enfants, une fille et deux fils, eurent la responsabilité de perpétuer les arts de la famille. En fait l'aîné des trois, CHAN KAM LEE fût le seul à le faire.

Cette tradition fût transmise de pères en filles et fils , le dernier réprésentant de la famille LEE , maître CHAN KAM LEE , fût courtier en pierres précieuses à Londres dans les années trentes , c'était aussi un homme qui voyageait beaucoup : de Londres à Hong Kong , du Japon à Singapour ; c'est en 1930 que CHAN KAM LEE , homme célibataire , décida d'ouvrir une école à Red Lion Square , Holborn , Central London , pour enseigner à ses amis et à leurs enfants , le nombre de ses élèves n'excéda jamais douze. Après le décès de Li Kam Chan survenu en 1954, son fils adoptif, Chee Soo s'est chargé de la continuation de l'enseignement de la tradition .

Il fonda en 1958 "la British Wu Shu Organisation; qui devint plus tard le British Kung Fu Council (aujourd'hui British Council for Chinese Martial Arts, BCCMA) une organisation qui fixe les bases et les normes de tous les arts de martiaux chinois en Grande-Bretagne. La première mention écrite de la forme Tai Chi de style Li date de l'année 1860 .

Le Tai Chi Chuan de la famille Li fait partie d'une riche tradition taoiste qui couvre à côté de des arts de lutte et de mouvement aussi des arts spirituels , des arts de santé .

Ainsi les "8 fils du Brocard" traditions désignées contiennent un vaste savoir de techniques dans les secteurs suivants:

Diagnostic taoiste (Chen Tuan) Alimentation macrobiotique (Chang Ming)
Phytothérapie (Tsao Yao) Thermogénèse,thérapeutique par la chaleur( Wen Chiech'u)
Massages taoistes (Tuina/An Mo) Acupressure (Tien An)
Acupuncture (Hsia Chen Pien) Pratiques corporelles (T'i Yu)
Méditation taoiste (Mo Hsiang) Voie du développement spirituel (Ch'ili Nung)

Dans les arts gestuels du style Li il faut différencier entre les arts curatifs et les arts de combats .
Les arts de combat sont le Tai Chi Chuan, le Feng Shou (main du vent, Kung Fu du style Li) et le Chi Shu ( l'art des projections, un "Aikido chinois" très efficace) . C'est ces formations différentes, ces possibilités d'application ou intentions différentes du mouvement avec des degrés de difficulté différents .
Les arts curatifs se composent de deux types de Chi gong, le Tao Yin et le Kai Men, ainsi que d'autres Chi gong spéciaux , comme les "8 Fils du Brocard".

Lavina Soo-Warr, fille de Chee Soo a une théorie différente des origines du style Lee , ses recherches en Chine dans la ville de Wei Hei (province de Shandong )ont montré que le style Lee avait les caractéristiques du premier style Wu, mais aussi des ressemblances avec le second style Wu.

Elle avance donc la théorie suivante : De Wu Yuxiang (première forme du style Wu) à Li Ye Yu, le style évolua en deux styles différents, le plus célèbre est celui d' Hao Wei Zheng transmis à Sun Lu Tang, de cette lignée dérive le style Sun .

L'autre style n'est pas sorti de sa province d'origine et n'est pas connu , ni populaire à l'extéreur de cette province. Sa recherche a montré que le style Lee est en Chine reconnu bien que méconnu. A ce stade de la recherche , il n'y a pas de documents qui prouvent que le style Lee enseigné par Chee Soo provient de ce dernier courant méconnu , mais la recherche continue...

Arbre Style Li



Nos Informations